“Je exige forcement un cliche recente”: les quinquas et les nouvelles rencontres amoureuses

“Je exige forcement un cliche recente”: les quinquas et les nouvelles rencontres amoureuses

Les quinquas et les rencontres amoureuses.

Celibataire, la cinquantaine et l’envie d’y croire… C’est un profil type qui fait des secondes sur les sites de rencontres. Plus exigeants et moins patients que des plus jeunes, ils vont droit au but. Exemples d’amours heureuses et connectees.

Plusieurs papillons dans le bide. Le sourire beat. Le simple souvenir d’une odeur qui emeut. A tous nos ages, les symptomes sont identiques… et cela est nouveau, c’est que la vie amoureuse des quinquagenaires est devenue un vrai theme dans notre agence. Elle n’a meme pas ete aussi reelle. Selon les travaux de l’Institut national d’etudes demographiques (Ined) publies en decembre soir : «A 50 ans, l’etat matrimonial des individus est plus diversifie aujourd’hui qu’en 2000. Alors qu’a cet age 79 % des hommes et 75 % des dames etaient mariees dans la generation nee en 1945, ils ne semblent plus que 57 % des hommes comme des femmes dans celle nee vingt annees apres.» Autrement dit : les plus de 50 ans, femmes en tronche, sont Sans compter que qui plus est souvent celibataires… et autant de c?urs a prendre.

En theorie, un marche enorme pour les applis de rencontres, devenues incontournables. En pratique, c’est legerement plus complique. Chez Tinder, la communication nous fait savoir que nos quinquagenaires «sont bien en minorite via l’application» puisque plus de 50 % des inscrits ont entre 18 et 25 annees. En 2019, Lumen, une appli de rencontres pensee pour des environ 50 annees, a finalement ete absorbee avec Bumble, a destination d’un public plus jeune, qui n’a pas de precisions specifiques i  propos des plus de 50 annees… Oublies, les quinquas sur internet ? Pas pour n’importe qui.

En video, le pair-care est-il le nouveau secret de longevite du couple ?

«Quand Tinder s’est lance en France, nous avons realise qu’aucun site ne parlait convenablement aux quinquagenaires», explique Heloise des Monstiers, directrice France du groupe Meetic, auquel appartient DisonsDemain.fr, site dedie aux plus de 50 ans. En cause : la difficulte d’effectuer des quinquas une cible marketing precise. Separes, divorces mais aussi jamais en couple, actifs, en preretraite ou meme a la retraite, ayant des bambins ou non… Leur photographie reste proteiforme. Aussi, quel est un point commun ? «Tout sauf se reconnaitre dans le moule de l’age», assure Heloise des Monstiers.

Un public avise

Senior. Le mot leur donne des boutons. Mes quinquagenaires en 2021 ne sont plus analogues qu’il y a vingt annees. Simple lapalissade ? Non, realite sociologique : ils seront globalement en bonne sante et seront plus «jeunes» que leurs parents au aussi age. «Ils ont de jolies annees devant eux et comptent en jouir. Ils ont du i?tre capable de d’achat, ainsi, une agreable moitie d’entre eux n’ont plus nos enfants a charge», resume Serge Guerin, sociologue specialiste du vieillissement, qui decrit une sorte d’age d’or.

Sandro, 51 annees, s’est separe de sa femme on voit cinq ans. Voyant ses amies utiliser assidument les applications, il a commence via Tinder. J’ai garde alternee de l’ensemble de ses deux meufs ados lui permet de degager le temps necessaire a ses rencontres. Outre la liberte retrouvee apres de grandes unions et des enfants plus autonomes, des quinquas ont d’autres particularites, comme de «savoir davantage ce qu’ils veulent et ne veulent plus», ajoute Francois St Pere, psychologue canadien professionnel des therapies de couple et du burn-out amoureux. «Dans leurs relations, au-dela de l’attirance physique (souvent moteur au sein des rencontres a 20 ans), la priorite porte dans le partage de valeurs et la personnalite», constate-t-il. Mais forts de l’experience des relations precedentes, les quinquas ont votre niveau d’exigence des fois enorme. Sandro se souvient d’une femme qui «aurait cuddli pu mettre l’ensemble de ses criteres dans un tableau Excel».

Les environ 50 ans, jeunes femmes en tete, paraissent De surcroi®t en plus souvent celibataires

Mes quinquas sont-ils armes Afin de evoluer au sein des meandres de l’amour digitalise ? Une certitude existe : «Aujourd’hui, le grand frein n’est plus technologique, assure Christela Leroy, enseignante-chercheure en marketing, qui acheve une these sur les jeunes filles quinquagenaires et les normes sociales du marketing. Nous sommes connectes a nos e-mails, nous possedons tous un smartphone», rappelle-t-elle. Evoluant au milieu d’la culture, Sandro confirme combien, «dans un premier temps libre, les applis sont grisantes et peuvent permettre de virevolter».

Nouveaux codes amoureux

Mais meme quand les histoires se veulent legeres, il comprend vite les aleas d’la virtualite. «Je exige i  chaque fois une photo recente», reconnait-il. Mes petits cafouillages techniques des debuts ont la possibilite de se compenser par un coup de main des enfants ou d’amis plus jeunes, dans une refonte generationnelle des pratiques et des nouveaux codes amoureux. Ghosting (ne plus apporter de nouvelles), mosting (disparaitre mais apres avoir fait croire que la relation est serieuse) ou haunting (maniere d’imposer sa presence via des reseaux sociaux), les quinquas n’echappent jamais a ces anglicismes deroutants.

«Ils ont de jolies annees devant eux et comptent en jouir. Ils ont du pouvoir d’achat, et une agreable moitie d’entre eux n’ont plus nos enfants a charge», resume Serge Guerin, sociologue specialiste du vieillissement.

A 50 annees, gere-t-on mieux l’echec ? Serge Guerin reste mitige : «Pour Divers, l’experience des applis de rencontres peut etre depreciative a cause des echecs successifs, pour d’autres, la profusion des profils peut carrement rendre accro.» Heloise des Monstiers estime que les cinquantenaires ont «envie de perdre de suite a des rencontres physiques, ainsi, non aucune se parler pendant des mois». Selon celle-ci, ils sont plus cash que les jeunes et n’hesitent gui?re a dire a l’individu qu’elle ne un plait gui?re, faisant la synthese entre leurs habitudes amoureuses ainsi que nouveaux codes lies au virtuel.

L’appel du c?ur

Apres des echecs tres douloureux, Veronique, 50 ans, avait fait une croix definitive sur sa vie amoureuse. «J’etais tellement peu sure de moi, je n’aimais tellement nullement mon corps que pour moi, c’etait impossible que ca marche.» Elle s’inscrit sur le site de rencontres DisonsDemain.fr, par defi envers ses collegues trentenaires qui l’encourageaient a passer le cap. Mine de rien, elle se prend au jeu, commence a discuter avec Jean. Apres votre mois d’appels quotidiens de quelques heures, elle lui propose de le approcher, ravie mais stressee.

Dans leurs relations, la priorite des quinquas porte via le partage de valeurs et la personnalite

«A notre premier rendez-vous, il m’a embrassee, le plus naturellement du monde», se souvient-elle. Depuis, meme s’ils gardent chacun leur logement – lui vit avec son fils, elle, avec son pere de 85 ans -, ils se voient regulierement et passent des week-ends ensemble. Veronique file le bon amour, ainsi, a «des papillons dans le bide comme une adolescente», se evoque «moins en colere». Elle ouvre sa vie a nouvelle chose que son article et ses obligations familiales. Bref, elle aime, tel celle-ci pensait ne plus pas aimer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *